Soins de l’Antiquité

Dès l’Antiquité, en Grèce on vouait un culte à la beauté et au corps.

Les Anciens, doués en chimie, fabriquaient leurs produits de maquillage, notamment des fards et du fond de teint, à partir de plantes.

Pour ce qui est des soins de la peau, ils confectionnaient eux-mêmes des produits naturels que nous fabriquons et utilisons encore de nos jours comme :

  • des masques au miel cicatrisant et antibactérien,
  • des masques à l’huile d’olive et au miel (tous deux très hydratants),
  • un exfoliant pour effectuer sous la douche un gommage sur les parties sèches du corps à base de sel de mer de Méditerranée et d’huile d’olive (moitié gros sel, moitié huile). Pour les parties sensibles, le produit doit être utilisé avec délicatesse,
  • un peeling au yaourt (quatre cuillères à soupe de yaourt grec pour une cuillère à soupe d’huile d’olive). Il peut convenir pour tous les types de peaux, mêmes sensibles. Ce masque s’applique pendant dix minutes. Il lisse la peau, atténue les ridules, hydrate l’épiderme et le rend plus ferme.
  • des fleurs et des herbes séchées dans l’eau du bain (roses séchées, sel de mer…) que l’on peut remplacer, si nécessaire, par des sachets de thé ou de tisane.
Le secret de beauté de Cléopâtre

Tout le monde ou presque sait que Cléopâtre avait ses secrets de beauté, notamment pour garder une peau magnifique. Ces secrets se trouvent sur un papyrus nommé le Kosmètikon de Kléopatra. Dessus sont décrits les soins que la reine d’Égypte effectuait régulièrement pour conserver sa grande beauté. La légende dit que c’est Cléopâtre elle-même qui aurait écrit sur ce papyrus mais rien n’est moins sûr.

Les secrets de la beauté de Cléopâtre

Contrairement à ce l’on pense, le papyrus n’évoquerait pas l’huile de ricin que Cléopâtre ajoutait à son bain au lait d’ânesse.

On y trouve en revanche :

  • l’argile blanche pour shampouiner les cheveux,
  • l’huile de myrte qui fait pousser la chevelure,
  • les noix de galle pour teindre les cheveux en noir.

Et le lait d’ânesse ?

Que Cléopâtre ait pris des bains au lait d’ânesse est possible. C’était d’ailleurs une pratique très répandue chez les Romaines contemporaines de Cléopâtre et une habitude que la reine d’Égypte aurait adopté après avoir passé deux ans à Rome. Selon la légende, Cléopâtre aurait même possédé un troupe de plusieurs centaines d’ânesses à cet effet.

Il est vrai que le lait d’ânesse offre de nombreux bienfaits. Il nettoie la peau en profondeur, est riche en sels minéraux, élimine les peaux mortes, hydrate l’épiderme, atténue les rides et recouvre la peau d’une mince couche qui lui donne un aspect éclatant. En outre, comme il contient des vitamines essentielles, le lait d’ânesse apaise les peaux sujettes aux allergies.